Forum des Amis de CANI-NURSING

CANI-NURSING : Centre de Soins et de Convalescence pour Chiens, abandonnés, blessés ou maltraités.
Association reconnue d'intérêt général.
 
AccueilCalendrierGalerieFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Il vous est demandé de ne plus utiliser le compte "paypal "

Partagez | 
 

 Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 1920
Date d'inscription : 02/09/2016

MessageSujet: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   Mer 6 Sep - 19:00

UNE HONTE !!!!! condamnés pour avoir démontré la souffrance animale, j'espère que tous Fondations, Spa, Particuliers etc.... ne les laisserons pas tomber, heureusement que nous avons des personnes telles qui font voir à la face du monde cette souffrance de nos amis les animaux ce qu'ils endurent et que ces abattoirs infectes veulent nous cacher, le consommateur a le droit d'être informé.

Donc un grand MERCI à L 214 des bonnes personnes courageuses et qui se battent jour à près jour contre cette souffrance terrible et abominable !!!!!


. Deux militants de L214 étaient jugés pour avoir caché des caméras dans un abattoir.
. Une amende de 15.000 euros dont 10.000 avec sursis a été requise à leur encontre.
. Le jugement sera rendu par le tribunal de Versailles le 9 octobre.

Au tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines),

Ce n’était pas de la rébellion. Pas de la fierté non plus. Plutôt le sentiment du devoir accompli qui s’est manifesté, lundi à la barre du tribunal correctionnel de Versailles (Yvelines), quand Sébastien Arsac s’en est approché. « Oui, c’était moi… », a attaqué, d’emblée, le cofondateur de l’association L214.

Lui qui, avec un comparse, a enfilé une cagoule un soir de décembre 2016. Qui a pénétré dans l’abattoir d’Houdan. Et qui a posé des caméras destinées à fixer sur la rétine des consommateurs de viande les conditions d’abattage des porcs charcutiers. Trahi par la chute d’une GoPro, les deux hommes se sont fait cueillir, deux jours plus tard, par les gendarmes qui planquaient, logiquement, devant l’établissement, attendant simplement que les militants viennent rechercher leurs « preuves ».

« Il faut voir la violence pour abattre les cochons »

La question ne lui a pas été posée par le tribunal. Mais si c’était à refaire, Sébastien Arsac remettrait sa cagoule sans hésiter. Gonflé à bloc par les 26.000 Français qui ont adhéré, selon lui, à L214 depuis qu’il a commencé à balancer des vidéos sur Internet. « Il faut voir la violence qui est utilisée pour abattre ces cochons », a-t-il justifié. Tout ayant été dit, Tony, son acolyte, s’est contenté, lui, de préciser qu’il jugeait sa propre démarche « juste, légitime et morale ».

Le procureur les a bien écoutés. D’une voix douce, il a alors rappelé « qu’on n’était pas réunis pour le procès de l’abattoir », l’enquête sur ce point pour « maltraitance animale » étant toujours en cours. Mais bien pour celui de ces deux militants, jugés pour « violation de domicile » et « tentative d’atteinte à l’intimité privée ». Les faits étant constitués et reconnus par les prévenus, il a requis une peine de 15.000 euros d’amende dont 10.000 euros avec sursis.

« Aucun dysfonctionnement majeur » relevé dans l’abattoir
En jean et chemise sobres, Sébastien Arsac s’est contenté, pour sa défense, de demander au tribunal de visionner les images qu’ils sont tout de même parvenus à extraire de l’abattoir. On y découvre, en gros plans, des cochons visiblement meurtris dans un puits de dioxyde de carbone censé les endormir avant qu’ils ne soient saignés.

Seul dans un coin jusque-là, le responsable de la Direction départementale de la protection des populations (DDPP) est alors appelé à la barre. Ses agents sont chargés de contrôler les abattoirs. Il a donc repris les « différents rapports » sur celui d’Houdan. Dans lesquels « aucun dysfonctionnement majeur n’a été révélé au moment des faits ». Sébastien Arsac conteste. Et tente même de poser des questions au représentant des services de l’Etat, alors que la procédure ne le lui permet pas. Las, le militant finit par expliquer qu’il essaye simplement de « montrer une réalité ».

Sébastien Arsac a prévu de poursuivre sa « mission »

Celle de Nicolas Cassart est logiquement différente. Avocat du directeur de l’abattoir, il raconte qu’on a menacé son client de « crever dans des conditions peu agréables » suite à cette affaire. Ce qui lui laisse penser « qu’au nom de l’égalité entre les hommes et les animaux, on est aujourd’hui prêt à agresser et à violer la loi ».

Assis sur des petites chaises, les deux militants de l’association ne cillent pas face à l’attaque en règle. Ils se considèrent comme des « lanceurs d’alerte ». Avec tous les désagréments que cela comporte. Le tribunal a mis sa décision en délibéré au 9 octobre prochain. Condamnation ou pas, Sébastien Arsac a d’ores et déjà prévenu qu’il poursuivrait sa « mission » d’information du public car il la juge « indispensable ». Cochon qui s’en dédit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cani-nursing.forumactif.org
anne41

avatar

Messages : 248
Date d'inscription : 16/11/2016
Localisation : loir et cher

MessageSujet: Re: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   Mer 6 Sep - 19:17

Ce qui me scotche ce sont les propos du représentant de la DDDP! Dire que mes impôts paient un incompétent pareil!

ça me fait penser au scandale Hénaff, l'entreprise a reçu plus de message de soutien que de critiques, pour moi c'est inimaginable Evil or Very Mad
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 902
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 63
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   Mer 6 Sep - 21:01

Totalement écœurant Evil or Very Mad Notre monde marche sur la tête Twisted Evil A quand de l'empathie et une vraie justice Rolling Eyes Il faut absolument que ça change très vite et que les ordures subissent le revers de leur cruauté dans toute son horreur. Ces déchets sont immondes. CELA SUFFIT. STOP.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mary59



Messages : 89
Date d'inscription : 02/02/2017

MessageSujet: Re: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   Jeu 7 Sep - 1:53

Chapeau bas à Sébastien Arsac et aux militants qui ont eu le courage immense de révéler l'immonde cruauté qui règne dans les abattoirs français, ces lieux impénétrables et fermés qui cachent l'ignoble traitement que subissent les animaux de boucherie .
RAPPEL des faits :
Février 2017 - Le calvaire des  cochons à l'abattoir de Houdan
L214 révèle de nouvelles images d’enquête tournées, cette fois-ci, à l’abattoir de Houdan
dans les Yvelines, seul abattoir de cochons d’Ile-de-France.                                                                                          
Envoyé spécial a diffusé quelques images de cette nouvelle enquête le jeudi 16 février
dans le sujet “Abattoirs : des bourreaux ou des hommes ?”.
Les images tournées fin novembre et début décembre 2016 montrent des employés                        
qui s’acharnent sur des cochons pour les faire avancer dans la rampe qui les mènera au dispositif de gazage...                                                                                                                          
Chocs électriques et coups sont constamment distribués sur toutes les parties du corps                    
des animaux parfois jusqu’à les sonner.
Couloir et rampes sont très mal conçus et des cochons se trouvent parfois bloqués puis décoincés
à coup d’aiguillons appliqués sur les yeux.                                                                                                                                                        
 La capacité d’accueil de la porcherie est sous-dimensionnée et les cochons sont entassés
sans avoir tous la possibilité de se coucher. Les agressions et les cris emplissent la porcherie sans discontinuer
Un abattoir pourtant sous contrôle vidéo ...
L’abattoir de Houdan avait fait l’objet d’une inspection en avril 2016.
La plupart des faits révélés sur ces nouvelles images avaient été repérés par les services vétérinaires mais sans produire aucun effet.
Le respect de la réglementation semble être une option facultative.                   
Cette nouvelle enquête montre une fois de plus l’inefficacité des services de l’État et engage directement leur responsabilité.

Deux militants sont jugés en septembre 2017 pour « violation de domicile » et « tentative d’atteinte à la vie privée par fixation, enregistrement ou transmission de l’image » après avoir placé dans cet abattoir une caméra enregistrant les réactions de porcs étourdis par inhalation de dioxyde de carbone."

un GRAND MERCI à L214 d'avoir osé dénoncer l'HORREUR et la CRUAUTé permanente dans les abattoirs français .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anne-Marie



Messages : 902
Date d'inscription : 26/10/2016
Age : 63
Localisation : Suisse

MessageSujet: Re: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   Jeu 7 Sep - 19:18

C'est les services vétérinaires en charge du contrôle des abattoirs qui devraient passer devant un tribunal pour être payés et ne pas faire leur travail Twisted Evil Evil or Very Mad grr! grr!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Libellule

avatar

Messages : 297
Date d'inscription : 01/11/2016
Age : 48
Localisation : Lille

MessageSujet: Re: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   Dim 10 Sep - 14:44

Heureusement qu'ils sont là pour dénoncer les horreurs que subissent les animaux dans les abattoirs, les élevages... Les portes des abattoirs devraient être ouverte en permanence à toutes les associations de protection animalière et aux associations de consommateurs...mais je crains que cela ne fasse pas parti des questions à l'ordre du jour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
martinemartie

avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 16/06/2017
Age : 58
Localisation : Adinkerke belgique

MessageSujet: Re: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   Dim 10 Sep - 17:33

Il n y a pas qu en France malheureusement , en Belgique aussi ! Animal Rights a réussi a filmer en cachette l horreur du plus grand abattoir de Belgique qui n est pas loin d ici d ailleur ,il se trouve a Tielt .Tout est passé au journal televisé , et en boucle sur les reseaux sociaux , l abattoir a du fermer pendant un certain temps .La je pense qu il est réouvert ou va réouvrir , mais je pense que ce sera sous surveillance ....Moi je trouve qu il faudrait d office que dans tout les abattoirs du monde on place des cameras pour eviter justement de tel maltraitance avant la mort des animaux ......C est vraiment le monde a l envers , j espere que les personnes qui ont placés les cameras en France ne seront pas puni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mary59



Messages : 89
Date d'inscription : 02/02/2017

MessageSujet: Re: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   Dim 10 Sep - 19:45

1973 Naissance de Brigitte Gothière et de Sébastien Arsac.
1er janvier 1992 Naissance du couple.
2008 Création de L214.
12 janvier 2017 Réexamen du projet de loi sur les abattoirs à l’Assemblée.

Cela paraît être le pot de terre contre le pot de fer, mais peu à peu l'omerta qui entoure la mort des animaux dans ces lieux terribles et infâmes qu'on appelle "abattoirs" se lève.
Chaque année une marche pour la suppression des abattoirs est organisée par L214, le chemin est encore très très loin pour atteindre ce but, mais la cause est en marche ...
(j'ai déjà entendu ça quelque part)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ils ont osé dénoncer, ils sont condamnés !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelles sont ces plantes?
» quelles sont les races qui ne volent pas ?
» Quels sont les éléveurs serieux en Europe?
» Ou sont vos oiseaux??
» ces plantes sont elles comestibles svp.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Amis de CANI-NURSING :: LA PROTECTION ANIMALE :: Au jour le jour, en France et dans le monde-
Sauter vers: